Chapeaux, perruques et afros: Comment Aretha Franklin a redéfini les codes de la beauté et influencé plusieurs générations!

Quand je pense à Aretha Franklin, ce sont ses coupes afros et bouffantes des années 60 qui me viennent à l’esprit. Je l’imagine dans une robe scintillante sur scène avec ses longs gants blancs, accompagnée de danseurs et danseuses qui bougent en rythme. (Bon j’avoue revoir en boucle depuis un mois ses clips et des documentaires sur elle sur YouTube et Arte..).

Cependant notre Aretha n’était pas n’importe qui. En effet, la reine de la soul, décédée le 16 août dernier, avait une carrière musicale qui a couvert plus de 50 ans et trois générations. Pendant cette période, elle a influencé toutes les femmes de ma famille, moi y compris. Quand j’étais petite, ma mère arborait aussi une jolie coupe courte afro et mes tantes n’allaient jamais à des mariages ou à des cérémonies sans tailleurs avec le chapeau et les gants assortis.

Aretha avait un style bien à elle. Durant toute sa vie, ses cheveux et son make-up changeaient constamment (elle avait d’ailleurs une affinité pour les perruques), mais sa voix puissante et sa place d’honneur dans la communauté Noire étaient constantes.

Afin d’honorer sa vie, j’ai sélectionné des messages de femmes Noires qui partagent leurs souvenirs d’Aretha Franklin. Comme beaucoup, elles ont été marquées par la reine de la soul, en se rappelant les différents looks qu’elles ont aimés et aussi ceux qu’elles pourraient bien oublier… Une chose qui a mis tout le monde d’accord, c’est qu’Aretha était originale. En effet, elle ne se souciait pas de ce que les autres pouvaient penser d’elle et elle a initié pas mal de tendances au lieu de les suivre : Ca c’est quelque chose dont nous nous souviendrons toujours.

Voici quelques messages de ces femmes Noires (qui ont souhaité garder l’anonymat) inspirées par Aretha! 

« Aretha était une personne très généreuse. Je me rappelle quand Angela Davis était en prison, Aretha avait proposé de payer 250.000 dollars pour qu’elle puisse sortir. Elle s’est battue pour les droits civiques, elle prône l’éducation et a aidé des sans-abris aussi. C’était une femme remarquable. »  

« Dans mes souvenirs, le style le plus marquant d’Aretha était celui qu’elle arborait pour l’inauguration de Barack Obama. Le magnifique châle qu’elle portait ce jour-là me faisait penser au style des femmes Noires de la haute bourgeoisie du Sud des Etats-Unis. En effet, dans cette région, vous verrez souvent des femmes Noires très raffinées entrer à l’Eglise avec un tailleur et un joli chapeau, avec des gants et les chaussures assortis.

Aretha Franklin était une magnifique femme Noire. » 

« Je me souviens être assise à l’arrière de la voiture de mes parents entrain de chanter « Respect », mais nous ne pouvions à l’époque pas chanter la partie « sock it to me, sock it to me » (« A force de courir » NDLR). Ma mère devenait furieuse contre nous quand on fredonnait cette partie… Quand je repense à Aretha, je me rappelle sa coupe afro et son trait prononcé d’eye-liner, qui était inspirant. Je repense d’abord à elle en tant que Reine de la Soul! »

« Aretha Franklin, bien qu’elle soit née dans la pauvreté, a excellé en tant qu’interprète. Ses chansons symbolisent l’empowerment au féminin; plus précisément, l’empowerment du peuple Noir. Sa beauté est une source d’inspiration pour toutes les femmes Noires. Elle inspire la confiance et encourage les femmes Noires, y compris moi, à nous sentir bien dans notre peau. Peu importe la taille qu’elle mettait ou l’âge qu’elle avait, elle avait la même confiance en elle, ce qui était juste impressionnant. » 

« Elle était très distinguée. A des occasions spéciales, elle portait ses jolies tenues, elle avait son propre style. Elle ne se préoccupait pas de ce que les autres portaient à l’époque. Les gens l’imitaient au lieu de regarder ce que les autres faisaient. Ce qui m’a le plus marqué chez elle, c’est sa musique. Elle avait une voix exceptionnelle. On pouvait le sentir quand elle chantait. On ressentait ce qui était dans les paroles. » 

« Ses chansons pourront toujours correspondre à mes humeurs du moment. Quand je fais le ménage, j’écoute sa musique. Quand je suis triste, je peux écouter sa musique et me sentir mieux. Quand je suis heureuse, je peux l’écouter et sourire. Bien qu’elle ait chanté du R&B, elle avait toujours une identité chrétienne, et ça me donnait l’impression d’être proche d’elle. Je me rappelle une fois où elle était venue à Saint Louis, personne ne voulait m’accompagner à son concert. J’y suis donc allée toute seule et j’ai savouré ce moment comme jamais. » 

« Aretha était la première Reine de la Soul. Cadette d’une famille de cinq frères et soeurs, j’étais obligée d’écouter sa musique. Sa musique me donnait envie de danser. J’ai appris à tous mes frères et soeurs comment danser et rester dans le rythme grâce aux balades qu’elle chantait. Elle était très naturelle: Son bel afro, pas trop de maquillage. Juste impeccable! Elle était naturellement belle à l’intérieur et à l’extérieur. »

Repose en paix Aretha, tu auras toujours notre R.E.S.P.E.C.T !

 

N'hésitez pas à partager cet article!
1
Une Femme, Un Modèle #28 Parce que parfois il faut savoir sortir de sa zone de confort et créer ses propres règles pour être plus heureux/se et se défaire du "quand dira-t-o...
UNE FEMME, UN MODELE #27   Salut tout le monde! Après une longue absence, nous revoici dans la rubrique "Phenomenal Woman" pour mettre en lumière des femmes except...
Me, Myself and I by Jennifer Padjemi Hi EveryOne! Comment allez-vous ? Oui, je sais que ça fait une éternité que je ne suis plus revenue sur la toile, mais croyez-moi, je promets d'êt...
Une Femme, Un Modèle #26 Salut tout le monde! Et non je n'ai pas disparu de la toile même si ces derniers temps je me fais très (voire trop) rare sur les réseaux sociaux. J...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.