Une Femme, Un Modèle #18

Hi EveryOne!

Pour finir l’année 2015 en beauté et en couleurs, je souhaitais tout particulièrement vous présenter le profil d’une femme très inspirante, qui depuis très longtemps, rêvait d’une marque de cosmétiques pour toutes les femmes, de toutes les ethnies.

Comme elle ne la trouvait pas: elle l’a fait. Son nom: True Colors, imaginée pour pour sublimer chaque femme dans sa diversité grâce à de pigments concentrés. Je vous invite à découvrir sa créatrice… Bonne lecture!

Présentation.

Je m’appelle Fatou Sarr Diallo.

Profession.

Créatrice et dirigeante de la Société True Colors.

Pourquoi avoir choisi ce métier ?

Je suis tombée amoureuse des cosmétiques il y a 20 ans de cela, quand j’ai commencé à accompagner ma mère et mes tantes dans les grands magasins pour effectuer leurs achats beauté. 

Parle-nous d’une journée type.

Je ne suis pas une matinale: Je commence à 9h30 en vérifiant mes e-mails, puis j’arrive au bureau à 10h où je fais des points avec la logistique, je mets à jour mon tableau de trésorerie, puis je commence mon travail qui consiste essentiellement par des échanges d’e-mails et de téléphones à propos de différents contrats, commandes de produits et de fournitures.

Quel est ton parcours universitaire ?

J’ai un parcours assez atypique. En effet, j’ai intégré une faculté de lettres, car j’avais des prédispositions pour les langues, à défaut de pouvoir me financer une école de commerce. Cependant, j’ai arrêté l’Université lors de ma deuxième année de DEUG LEA pour m’orienter vers un BTS action commerciale, ensuite étant sûre que ma passion était la mode et la beauté, j’ai suivi une formation diplômante en Dermo-cosmétique et avant la fin de la formation, Fashion Fair m’a recruté pour intégrer ses équipes commerciales.

Quelles sont les difficultés rencontrées durant ton parcours ?

Je vais vous raconter une anecdote pour qu’elle puisse servir à beaucoup de femmes je l’espère:

  • J’ai été recrutée pendant ma formation en dermo-cosmétiques par Fashion Fair, mais en me présentant le jour de l’entretien pour être responsable commerciale de la marque, la directrice marketing qui était, à l’époque une femme autoritaire et singulière, m’a précisée lors de l’entretien que finalement, le poste était déjà pourvu alors qu’elle m’avait choisie sur la base de mon CV et sur les recommandations de la directrice d’école.
  • Elle me propose alors une alternative, être embauchée en tant que vendeuse, je lui précise que je ne sais pas maquiller mais que j‘accepte le poste, elle réplique alors qu’elle est très surprise de ma réaction car j’avais l’air d’avoir beaucoup d’assurance, je lui ai précisée qu’effectivement je connaissais mes compétences mais que je n’étais pas orgueilleuse surtout à mon âge et que je relèverai le défi..
  • J’ai donc été embauchée, et par la suite, cette même directrice m’a mis ” des bâtons dans les roues “  mais n’a pas empêché mes promotions au sein de Fashion Fair; j’ai été vendeuse, responsable de stand, puis responsable commerciale et directrice quand cette même directrice a été remerciée.

Morale de l’histoire : Faire preuve de sérieux et de persévérance tout en restant humble et objective sur ses capacités.

sans-titre

Boutique True Colors Paris: 46, rue du Faubourg Saint-Martin à Paris (75010).

Quelles sont les avantages et les inconvénients de cette profession ?

Les avantages de la profession: C’est le secteur du luxe où tout est beau et raffiné et ces mêmes avantages nous imposent des contraintes et des coûts car nous devons toujours être à la hauteur de l’image que nous voulons véhiculer sans tomber dans le snobisme.

Et pour la vie de famille ?

La vie de famille, je la retrouve tous les soirs en rentrant chez moi, j’assume totalement mon rôle de mère et d’épouse en compensant mes absences par beaucoup d’attention envers mes proches.

Ta place de femme dans ce milieu ? Comment la vis-tu ?

Les femmes sont de plus en plus solidaires surtout entre femmes afro-caribéennes; en effet, quand j’ai commencé, nous devions être 3 femmes noires à occuper des postes stratégiques dans les sociétés de cosmétiques et nous ne communiquions pas vraiment, aujourd’hui il existe une sorte de solidarité communautariste qui aide beaucoup car nous avons un réseau sur lequel nous appuyer.

Quels sont les conseils que tu pourrais donner à une jeune fille qui aimerait faire la même chose que toi ?

Du tempérament, du travail, du sérieux et de l’humilité.

Quel était ton modèle quand tu étais plus jeune ?

Tout d’abord, ma mère, car c’était une femme active qui s’assumait et qui a toujours travaillé tout en élevant ses 6 enfants et en assumant sa vie de couple, et aussi je ne me souviens pas de son nom mais je me rappelle plutôt ce qu’elle représentait, vers le début des années 90, j’ai vu une superbe working girl en couverture du magazine Amina (il s’agit de la directrice marketing Fashion Fair) une américaine; la classe et la prestance qu’elle dégageait m’ont tout de suite aider à choisir ma vie et le poste que je souhaiter briquer, 10 ans j’ai fait la même couverture mais je n’avais pas sa classe (rire). 

Quel est ton produit beauté chouchou … ?

Mon produit chouchou est mon Fond de teint VIP car il lisse les traits et cache mes marques de fatigue.

Les gestes que je fais sans exception sont: me démaquiller avec le Gel nettoyant Biolissime + une eau micellaire et m’hydrater la peau avec le Fluide hydratant Inoya et surtout, je fais un soin Hammam visage tous les 15 jours à la boutique True Colors Paris pour me débarrasser des toxines et garder une peau fine et lumineuse.

Quels sont tes futurs projets ?

“J’ai plus de 1.000 projets à la minute” comme disent mes proches, mais bon je dirais que j’ai envie de ralentir le rythme maintenant que j’approche de l’âge mûr. Je voudrai m’installer à Dakar tout en continuant mon activité et développer des business parallèles.

Et pour finir, quel est ton lien avec le continent africain ?

Je suis extrêmement attachée à l’Afrique, j’ai beau avoir grandi en France: Je ne peux me ressourcer qu’au Sénégal, j’y ai mes racines, un clan, une histoire, je ne me sens pas un individu parmi d’autres. J’aimerai mettre en place un projet autour des femmes car elles sont le pilier de la société familiale mais aussi celui de l’économie.   

“Le fond de teint, c’est un incontournable dans ma trousse de beauté car il gomme les imperfections, lisse la peau et met en valeur l’application des autres produits de maquillage. J’ai eu le bonheur de pouvoir créer, en collaboration avec des laboratoires européens, mon fond de teint idéal : un fluide embellisseur enrichi en actifs d’origine végétale, qui sèche en quelques secondes sans laisser de trace et qui se présente comme un stylo applicateur avec un pinceau intégré.”

Fatou Sarr, Créatrice de True Colors

Merci encore à toi et à toute ton équipe Fatou! Merci pour tes conseils de qualité, ta disponibilité et ton humilité qui font de toi une référence dans le monde du maquillage pour tout type de peau, mais surtout pour les peaux noires et métissées. Grâce à ta marque, beaucoup de femmes ont pu trouver un remède pour leurs imperfections, comme les problèmes de teint non unifié ou de brillance, grâce à des produits et des conseils adaptés. 

Pour un make-up au top, des tutos ou tout simplement pour découvrir la marque et l’équipe True Colors, n’hésitez pas à passer à la boutique de la marque située au 46, rue du Faubourg Saint-Martin, dans le 10ème arrondissement de Paris (Tel: 01.48.89.97.71).

A l’année prochaine!!!

Kisses…

sans-titre

2 Comments

  1. “And then I see your true Colors” Phill Collins…
    Ravissant message de Fatou… Femme à rencontrer dans la vraie vie… Tant d’idées et de projets ensemble sont possibles… Merci Ani et bonne année

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *