Ces séries TV où les Femmes Noires prennent le pouvoir Part. II

Hello tout le monde!

Ca y est, la nouvelle année 2017 a démarré avec son lot de grisaille et de froid, alors gardons notre bonne humeur et notre sourire en attendant des jours plus chaleureux…

Je tenais à revenir sur la suite des séries TV que j’ai le plus appréciées en 2016, une année qui a vu beaucoup de femmes noires prendre le pouvoir! J’espère de tout coeur que ce séries vont susciter encore plus d’intérêt grâce aux saisons prochaines. 2016 aura été l’année de la consécration pour les femmes noires à la télévision. Quel plaisir de voir autant de personnages diversifiés à la TV! Et les talentueuses Oprah Winfrey et Ava DuVernay ne nous ont pas laissées tomber. La première saison de Queen Sugar a été spectaculaire, et pour plusieurs raisons, je me devais de saluer l’intérêt de cette série TV.  

@VanityFair

Pour celles et ceux qui ont manqué la première saison de Queen Sugar, il n’est jamais trop tard pour s’y mettre. C’est une série créée et produite par Oprah Winfrey et Ava DuVernay, qui suit trois enfants d’une même famille: Nova (Rutina Wesley, connue pour avoir joué dans la série dramatique True Blood), Charley (Dawn-Lyen Gardner) et Ralph Angel Bordelon (Kofi Siriboe) qui font tout pour faire face au décès de leur père. Voici quelques observations résumées en 6 points:

La puissance féminine: C’est important de rappeler que Winfrey et DuVernay (Selma) sont les productrices de Queen Sugar, série basée sur un roman portant le même nom écrit par Natalie Baszile. Cependant, il faut savoir que chaque épisode centré sur les femmes noires est réalisée par une femme noire, cela inclut DuVernay pour le scénario et Meshelle Ndegeocello pour la musique, on ressent forcément cette sensation d’empowerment. C’est une série dramatique sur les femmes noires écrites par des femmes noires. 

Le visuel: Quand on pense à la Louisiane, on pense surtout à la Nouvelle-Orléans et au traditionnel Mardi Gras. Cela dit, il existe un tas d’autres choses à découvrir dans cette région magnifique et verdoyante, et Queen Sugar illustre dans le détail la beauté des champs de cannes à sucre sous des nuages denses et opaques constamment menacés par la pluie. On pourrait presque sentir le voile de chaleur et d’humidité entourant chaque personnage, ce qui donne à la série sa propre identité. 

Le jeu d’acteurs: Concernant les personnages, les fans de True Blood ont du être émerveillés par les talents de Rutina Wesley dans le rôle important de Nova, un luxe qui lui était rarement accordé dans la série dramatique de vampires de la chaîne HBO. Forte, audacieuse et imparfaite, Nova aime difficilement et ne supporte pas les imbéciles. Elle est journaliste, guérisseuse, militante pro-noire et vendeuse de drogue. Nova fait beaucoup de choses mais parviendra-t-elle à se pardonner à elle-même et à pardonner aux autres leurs inévitables fragilités ?

Charley a, en parallèle, beaucoup de choses à pardonner aussi. C’est une battante qui a renoncé à sa carrière de business woman pour prendre soin de son mari, Davis, une superstar du basket-ball jouant en NBA et de leur fils. Cependant, lorsque Davis (Timon Kyle Durrett) se montre différent de l’homme qu’elle a épousé, Charley parvient à un tournant de sa vie. 

@OWN

Dawn-Lyen Gardner, une nouvelle venue dont la carrière inclut des petits rôles dans les séries TV Castle et Heroes, attire vraiment l’attention avec le rôle de Charley, une femme qui, au final, a plus de cash que de compassion…

Dernier point, mais pas le moindre, on a Kofi Siriboe qui joue Ralph Angel. Éclipsé par les performances de Rutina Wesley et de la star de Dawn-Lyen Gardner, Siriboe finit par trouver sa place en tant qu’ex-détenu qui tente de se ressaisir à travers notamment plusieurs scènes déchirantes et poignantes dans les épisodes deux et trois. Ralph Angel s’exprime aussi pour ces générations d’hommes noirs livrés au système de justice pénale qui utilise leur âme (et le corps) comme un jeu.“When do I get out? I did my time. When am I done?” (NDLR: “Quand dois-je sortir? J’ai payé. Quand est-ce que j’en aurai fini?”) dit-il en suppliant sa Tante Vy. Et nos coeurs fondent.

@OWN

Enfin, saluons la prestance de celle qui fait tourner la tête d’Hollywood (Omar Dorsey): Tina Gifford (Scandal) en tant que Tantie Violet (un rôle écrit initialement pour Oprah), Ethan Hutchison en tant que Blue, le fils incroyablement sage et mignon de Ralph Angel et Bianca Lawson (Save the Last Dance) qui interprète le rôle de Darla, l’ex-copine de Ralph Angel et mère de Blue. 

C’est important de voir la complexité et l’expressivité des femmes noires à la TV, un reflet de notre image. Ca compte de voir que le coup de coeur de Micah n’est pas juste une femme quelconque mais une belle femme noire à la peau foncée qui nous rappelle à quel point les femmes noires sont belles et ne doivent pas se sous-estimer. 

@OWN

“Be free from pain, from regret, from fear, from guilt and from heartbreak” (NDLR: “Libère toi de la douleur, du regret, de la crainte, de la culpabilité et de l’immense chagrin”) dit Nova à sa soeur Charley lors d’une session de guérison. Observer la relation passionnée entre les soeurs Bordelon et leur Tantie Vy montre à quel point la solidarité féminine peut être profonde. Elles peuvent se blesser avec des mots, mais seront les premières à se serrer les coudes dans des moments difficiles. La franchise de Charley a d’ailleurs motivé sa tante à obtenir une promotion de manager au travail.

La culture: La Louisiane est un état très diversifié et Queen Sugar fait un travail remarquable qui intègre une pluralité de noirs, de blancs, de latinos et d’asiatiques, comme avec des noirs fiers d’être fermiers, des blancs propriétaires de terres, des pêcheurs vietnamiens-américains au sang froid et des femmes qui invoquent l’esprit des bayous. La nourriture et la musique contribuent également à donner à cette série un intérêt culturel. Pour découvrir une liste d’artistes et de titres de chansons, allez sur ce site:

Music From Queen Sugar

Eléments littéraires: C’est facile de constater que Queen Sugar est une série inspirée d’un roman de par sa tonalité littéraire. Charley est une fille prodigue et Tante Violet la cheffe de famille. Le chiffre trois joue un rôle majeur: trois enfants Bordelon, trois générations d’hommes Bordelon etc… et les liens familiaux, la mort, la renaissance et le pardon sont des thèmes qui reviennent. 

@OWN

Le message: Le principal message que véhicule Queen Sugar est l’empowerment de la femme noire. Les hommes jouent une partie essentielle dans l’histoire tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du clan Bordelon. Mais à maintes reprises, la série revient sur Charley et Nova et sur la manière dont leurs choix les conduisent aux triomphes ou à d’immenses déceptions. Tout comme moi, je suis certaine que des femmes qui ont suivi cette série se sont reconnues à travers ces deux personnages qui rendent cette expérience télévisuelle aussi bien libératrice que distrayante. Hâte de voir la saison 2.

A bientôt…

@OWN

Source: Essence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *