Phenomenal Woman

Une Femme, Un Modèle #15

Salut tout le Monde!

Ca y est! La fin du mois de septembre a sonné et la rencontre du Mois est arrivée…

C’est avec grand plaisir que je vais vous présenter une jeune femme qui fourmille d’idées innovantes pour se servir des TIC (NDLR: Technologies de l’Information et de la Communication), des réseaux sociaux et des outils numériques disponibles pour promouvoir une approche du marketing et de la communication associant vision stratégique, énergie créative et maîtrise technologique.

Après avoir répondu OUI à « l’appel de l’Afrique », elle a pris le risque de quitter son job pour se consacrer pleinement à une nouvelle aventure qui se prénomme « PARLER » en langue Ewondo (NDLR: Langue parlée dans la partie Sud du Cameroun).

Bonne découverte!

 MO

Présentation.

Marylène, 29 ans, je gère KOUABA: une agence digitale basée à Paris et à Douala et je suis entre deux continents.

Profession.

J’ai créé KOUABA il y a un peu plus d’un an et demi. L’objectif de l’agence est de permettre aux entreprises de mieux communiquer et de vendre leurs produits en se basant notamment sur les données de masse du marché africain. En connaissant mieux leurs prospects, nos clients sont en capacité d’anticiper leurs décisions et de leur vendre de meilleurs produits

Pourquoi avoir choisi ce métier ?

Plus qu’un choix, c’était un appel. Après huit ans dans le marketing et la communication, il était temps pour moi de travailler avec et pour l’Afrique et de mettre ma passion et mon savoir au service du continent.

Parle-nous d’une journée type.

Je n’ai pas vraiment de journée type, la routine tue la créativité. Par contre, j’ai des « must do » quotidiens :

  1. Faire de la veille pour me tenir informée des évolutions ;
  2. Rencontrer au moins une nouvelle personne tous les jours ; et
  3. Faire du sport …etc.

Quel est ton parcours universitaire ? Après le Bac, comment ça se passe ?

J’ai un parcours universitaire très classique. Après le bac, j’étais partie pour étudier les sciences politiques au Canada. Les procédures administratives étant trop longues, j’ai donc décidé un peu au hasard d’aller étudier les langues à Bordeaux. De fil en aiguille, je me suis retrouvée dans la communication.

Quelles sont les difficultés rencontrées durant ton parcours ?

Des difficultés ? Je ne saurais pas vous dire. Non qu’il n’y en ait pas eu, mais aucune qui ait été insurmontable. J’ai eu la chance de faire ce que j’aimais et en parallèle d’entreprendre dès l’âge de 20 ans. J’ai eu l’occasion de vivre de belles aventures.

Selon toi, quelles sont les avantages et les inconvénients de cette profession ? 

  • Un avantage non négligeable au fait d’entreprendre est de pouvoir apporter sa pierre à l’édifice au développement de l’Afrique. Avoir ses propres priorités permet de disposer de son temps comme on le souhaite : Je peux donc en consacrer à des causes qui me tiennent à cœur. Aussi, participer à créer de nouveaux emplois est une aventure à la fois gratifiante et excitante.
    On apprend au quotidien : L’entrepreneuriat est une formation accélérée de la vie !
  • Les inconvénients ? La pression permanente. Il faut grandir, toujours être à la hauteur et prendre soin de ses collaborateurs afin qu’ils soient heureux de travailler ;comprendre les besoins de ses clients… Si on plie, c’est l’entreprise qui plie et ce sont eux qui seront impactés. Il faut donc être performant au quotidien.

On finit par ne plus compter ses heures de travail mais bon quand on aime on ne compte pas n’est-ce pas ?