Merci à Aya Nakamura d’être ce qu’elle est!

Face à de nombreuses attaques sur les réseaux sociaux qui se conjuguent avec racisme, sexisme, ignorance ou encore jalousie, je tenais à dire MERCI à la jeune et talentueuse artiste afro-française Aya Nakamura pour sa présence dans la sphère médiatique française!

Pour celles et ceux qui ne la connaissent pas, Aya Nakamura, de son vrai nom, Aya Danioko, est une jeune chanteuse d’origine malienne qui a grandi en région parisienne. Elle est notamment connue pour les sons « Comportement », « Djadja » ou encore plus récemment « Copines ». Elle s’apprête d’ailleurs à sortir son nouvel album début novembre et sera en tournée dans toute la France à compter de l’année prochaine.

Je ne tiens pas ici à citer les noms et/ou pseudos des personnes qui la dénigrent ou à partager les articles négatifs à son sujet. Je me contente de mettre en lumière une jeune femme Noire qui mérite d’être célébrée pour ce qu’elle est et ce qu’elle fait : de la musique.

Vous ne pouvez pas savoir à quel point ça me fait plaisir d’entendre en boucle à la radio et à la TV cette jeune femme Noire francophone. Rappelons quand même qu’aujourd’hui, les femmes Noires se font de plus en plus rares sur la scène des artistes francophones. Alors, au lieu de se réjouir de sa présence et au pire, de ne pas l’écouter si on ne l’apprécie pas, certain.e.s ont malheureusement préféré le bashing!

Car oui, les insultes, le dénigrement et les moqueries à l’égard d’Aya Nakamura fusent et tendent à se banaliser depuis plusieurs mois sur les réseaux, et cela nous rappelle à quel point la misogynoir est encore un réel problème qui peut empoisonner la vie quotidienne des femmes Noires.

Comme l’expliquait Moya Bailey (Universitaire qui officie à la Northeastern University de Boston et spécialiste de la femme Noire et LGBT, elle introduit le terme « misogynoir » dans son essai, « They aren’t talking about me ») pour expliquer le terme de « misogynoir », les femmes Noires font partie des minorités les plus touchées par les discriminations racistes et sexistes, et ce, quels que soient les espaces où elles se trouvent. Ce qui m’attriste le plus concernant le cas d’Aya Nakamura, c’est que ce sont encore trop souvent des hommes Noirs qui prennent un malin plaisir à la dénigrer, à remettre en cause sa beauté et sa féminité et à la mépriser.

Aya Nakamura dans le clip « Brisé »

Même si le contexte est différent, ces dénigrements me rappellent le bashing qu’a connu Christiane Taubira ou encore celui à l’encontre de Serena Williams, qui se sont vues constamment comparées à des animaux sauvages et à des « angry black women ». Dans le subconscient de certain.e.s, les femmes Noires ne sont jamais assez bien pour rentrer dans des cases de personnes acceptables et/ou respectables.

Cependant, ce que j’aime avec Aya Nakamura, c’est qu’elle continue de briller malgré les insultes! (comme on dit le dicton, ça glisse sur elle comme gombo LOL!). Plus elle fera l’objet de commentaires racistes, sexistes et méprisants concernant son corps, son maquillage, sa couleur de peau, ses coiffures et que sais-je encore, plus elle aura du succès et continuera à nous montrer qu’elle a bien sa place dans le milieu de la musique francophone, quelle que soit la marque de son fond de teint, son tour de hanches ou encore le choix de sa coiffure. 

Ma chère Aya, ne change rien, reste telle que tu es, continue d’ignorer ces critiques négatives. J’espère que tu ne te laisseras jamais affecter par le racisme intériorisé de ces personnes mal intentionnées et/ou mal dans leur peau. Aya, ne remets jamais ta féminité en question. Oui tu es belle avec ta peau noire, et ce, AVEC ou SANS maquillage, non tu n’as besoin de l’approbation de personnes d’autres que toi-même. Beaucoup de femmes Noires sont avec toi, te soutiennent et te voient comme un modèle! Oui, voir une jeune femme Noire chanter en français et passer en boucle à la radio fait du bien, n’en déplaise à celles et ceux qui ne l’apprécie pas, on vous conseille vivement de boire de l’eau, de bien vous hydrater et de changer de chaîne ou d’éteindre la radio, car cette jeune artiste a la ferme intention de continuer son chemin. POINT!

Je suis ravie de voir que nous sommes de plus en plus nombreux et nombreuses à aimer et à soutenir cette jeune artiste. Cela lui permettra peut-être d’avoir une longue et belle carrière dans ce domaine et de briller encore plus! En espérant qu’il y ait davantage de femmes Noires visibles dans la sphère musicale française, souhaitons-lui de continuer son chemin sans trop d’entraves. Enfin, je garde à l’esprit une phrase prononcée par Christiane Taubira concernant des mauvaises critiques : « Moi plus on m’insultait, plus je RAYONNAIS! »

Longue vie à toi Aya et encore merci d’être celle que tu es! Je vous invite à découvrir un extrait son nouvel album intitulé « Nakamura » avec l’un de mes sons préférés: « La Dot ».

N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé! A très vite! Xoxo

Pochette du nouvel album d’Aya Nakamura
N'hésitez pas à partager cet article!
1
Rendez-vous avec Patricia Essong pour un bel homma... A Paris, ce dimanche 11 novembre à 19h, au Théâtre "Comédie de Paris", se tiendra la première représentation du spectacle Miriam Makeba : My Story. ...
« Dans la peau d’Audie » de Cherifa Tabiou... Hello tout le monde! Comment allez-vous? Ca y est, ce lundi marque officiellement la fin de l'été indien, alors à nous les écharpes, gants et mante...
A quand un « Strong Black Lead » en France ? C'est une question qui me taraude depuis que le géant Netflix a mis en ligne une courte vidéo pour promouvoir les acteurs/actrices, réalisateurs/réa...
« Black Panther » vient rappeler que les Femmes No... ****Attention aux SPOILERS**** Dès sa sortie en France, je suis allée voir "Black Panther", le nouveau film de Marvel pour faire honneur à ce super...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.